"Le Pédant Joué"

comédie

de Savinien Cyrano de Bergerac


Cyrano, dans cette pièce écrite vers 1645 reprend l'intrigue mille fois exploitée des vicissitudes amoureuses de jeunes gens en lutte contre l'autorité paternelle, et qui doivent leur victoire à l'esprit retors d'un valet.

Granger (le Pédant), principal de collège et son fils Charlot sont tous deux amoureux de la même jeune fille, Genevote.
Granger tente donc d'évincer son propre fils en l'envoyant à Venise.

Dans le même temps, Granger veut marier sa fille Manon. Se succèdent donc trois prétendants : Chasteaufort, Gareau (paysan) et Mr De La Tremblaye, le propre frère de Genevote.

Le trait proprement cyranien dessine l'extrême vivacité des relations - presque la haine - entre Charlot et Manon, et leur père ; la nature paroxysmique du conflit des générations.

Où Le Pédant Joué est une pièce exceptionnelle et véritablement d'avant-garde, c'est dans ce que nous appelons la " Comédie du Langage ".


Quelques extraits du texte



Acte I - scène 7

Granger - Jettez-moi promptement vos bras sur ce microcosme érroné de chimères abstractives, et liez-le aussi fort que Prométhé sur le Caucase.



Acte III - scène 1

Granger - Mais que viens-je de voir ? Quand je ris, ma mâchoire ainsi que la muraille d'une ville battue en ruine découvre à côté droit une brèche à passer vingt hommes...

Acte IV - scène 10

Granger - Je te permets de prendre Mademoiselle pour légitime épouse.